Portrait d'un eSport Manager, Jean-Baptiste "Aguilar" Pennes

Jean-Baptiste "Aguilar" Pennes, Senior eSport Manager, a bien voulu répondre à nos questions sur son métier. Bienvenue dans la Série des Portraits de Creajol !

" L’objectif est double, je dois à la fois créer puis organiser des championnats du monde officiels pour certains jeux mais aussi développer une stratégie afin d’inclure l’éditeur dans l’écosystème compétitif de manière durable. "

Creajol : Bonjour, merci de nous accorder ces quelques pensées !



Creajol : Qui es-tu ?

Bonjour à tous !

Mon véritable nom est Jean-Baptiste et j’ai aussi été dénommé « Aguilar » dans une autre vie.
Je travaille actuellement en tant que Senior eSport Manager, ça veut effectivement tout et rien dire à la fois mais nous allons probablement en reparler ;)



Creajol : En quoi consiste ton métier ?

Mon métier réunit deux domaines que sont le communautaire et l’évènementiel.
L’objectif est double, je dois à la fois créer puis organiser des championnats du monde officiels pour certains jeux mais aussi développer une stratégie afin d’inclure l’éditeur dans l’écosystème compétitif de manière durable. Le tout en respectant l’ADN des jeux mais aussi celui de la société qui les crée, vaste programme :)

En l’occurrence il est important de tendre la main vers tout type de joueur, mettre la passion avant le cash prize et profiter d’un line up varié pour proposer de nouvelles expériences visuelles et accessibles.



Creajol : Est ce qu'il s'agit d'une passion ?

J’ai toujours du mal à répondre à cette question car on utilise ce terme « passion » un peu à toutes les sauces.
Le jeu vidéo fait partie de mes hobbies, les évènements et les communautés aussi. Maintenant je souhaite vraiment scinder ma vie professionnelle et privée, du moins j’essaye.

Du coup, est-ce une passion… ? Je dirais à priori non. Ma vraie passion étant mes proches et les nouvelles rencontres que je vais pouvoir faire. Mais du coup mon activité me permet aussi de rencontrer beaucoup de monde.
Du coup, est-ce une passion… ? Je dirais oui ? :p

Bref, j’aime ce métier que j’ai choisi, car il me permet de me concentrer sur le cœur du divertissement, sans devoir constamment me référer aux parties marketing.
Il ne faut toutefois pas se leurrer, le retour sur investissement est désormais partout dans une industrie qui est devenue gigantesque comme celle du jeu vidéo. Une bonne gestion marketing devient donc incontournable.



Creajol : Professionnellement, quel est ton plus grand souhait ?

Mon plus grand souhait est de pouvoir continuer à faire ce que j’aime faire et de la manière dont je l’entends.
Tout au long de ma courte carrière, je me suis toujours battu pour que mon travail suive une certaine éthique qui m’est très personnelle. Le fait de me tourner vers les communautés n’est donc pas anodin, c’est de l’humain et j’aime m’occuper des gens, les surprendre, leur faire face, échanger, débattre. C’est à mon sens comme cela qu’on avance, en se confrontant aux autres, il en va de même professionnellement.

Après avoir découvert des expériences très différentes en matière de communautés, j’ai senti qu’il était temps pour moi de regarder ailleurs.
Etant un fan d’évènementiel et ayant pas mal d’expérience dans le domaine, j’ai trouvé dans la partie « eSport » une vraie combinaison entre les deux métiers que j’avais pu pratiquer. Vu que je suis aussi un entrepreneur en parallèle de mes activités, j’ai du coup imaginé un projet dans ce domaine et ai été le proposer. Par chance, il a retenu l’attention de certaines personnes.

Travailler chaque jour pour un projet auquel on croit est une chance. En revanche rien ne nous tombe dans la main, il faut donc parfois savoir forcer le destin ;)



Creajol : Que dirais-tu aux gens qui rêvent de travailler dans le milieu ?

Une seule chose, ESSAYEZ !
Je croise pas mal de monde qui souhaiterait intégrer ce domaine, mais très peu ont essayé !
Probablement par peur d’être heureux dans leur métier ?
Il faut oser, et même si effectivement il faut arriver à tomber sur une personne qui vous donne votre chance, sans essayer, cela ne peut pas arriver…
J’espère vous croiser prochainement à la machine à café !



Creajol : Qu'est ce qui t'inspire ?

Les personnes qui ont du talent et savent le restituer de la plus simple des manières.
C’est peut-être cela la véritable intelligence, savoir être pédagogue et généreux dans sa démarche.
Il faudrait le demander à quelqu’un d’intelligent !



Creajol : Qu'est-ce que tu admires ?

Les artisans, j’ai dans mon entourage une personne qui fait de la restauration de tableau, il faut voir le talent et les connaissances que cela demande ! Autrement j’admire aussi les personnes qui s’occupent des autres pour les autres et non pour eux-mêmes, les gens dont je parlais dans la question d’avant, les penseurs, ceux qui prennent le temps, savent profiter de chaque instant et prennent du recul.
Dans le monde du travail on nous invite souvent à « Think outside the box », mais combien le font déjà dans leur vie ?



Creajol : Sais-tu faire des choses que tu n'aurais jamais cru possibles ?

Oui effectivement, si un jour on m’avait dit que je gèrerai une communauté de millions de joueurs ou que j’organiserai un évènement avec des dizaines de milliers de personnes qui viennent des 4 coins du monde, j’aurais eu du mal à le croire.
Comme dans tout métier, quand on prend le temps de regarder son évolution cela est surprenant.
Mais le plus stimulant est d’imaginer la suite !



Creajol : Est-ce que tu as rêvé de faire ce job ?

Non, par contre j’ai rêvé de faire un 1080 en snowboard ou de voler...
A mon sens un rêve n’est pas accessible, s’il l’est c’est qu’il faut tout mettre en œuvre pour le réaliser et du coup cela devient un projet, plus un rêve ;)



Creajol : Comment se sont passés tes débuts dans l'industrie du jeu vidéo ?

Toutes les personnes qui ont travaillé là-bas se souviennent encore du caractère paradisiaque de cet environnement. Une bande de joyeux lurons qui avaient à cœur de montrer que le jeu massivement multijoueur avait de l’avenir, aux débuts 2000 il y avait encore beaucoup à faire. Ces personnes sont aujourd’hui un peu partout dans l’industrie du jeu vidéo et c’est toujours avec une grande joie quand on se recroise :)



Creajol : Autre chose ?

Merci pour cet espace, ce type d’échange est précieux. A la fois pour la personne qui l’écrit et pour celle qui le lit. N’oublions jamais qu’une communauté n’existe que si elle inter échange :)

Mais je crois que je n’ai pas grand-chose à vous apprendre, JOL a fait ses preuves même s’ils m’ont parfois donné pas mal de fil à retordre ;)


  • En chargement...